CEIAN 2010

La Vague verte

 

Initiative mondiale pour planter des arbres

Année Internationale de la Biodiversité 2010

HTML Document III - La valorisation de la diversité biologique

Cette page contient les information sur la valorisation de la diversité biologique en Guinée.

Release date 15/03/2010
Contributor saidou doumbouya
Geographical coverage Guinée
Keywords Les valeurs économiques, sociales, culturelles de diversité bilogique

La diversité biologique a des valeurs nombreuses et importantes pour la société guinéenne :
habitat, nourriture, habillement, soins de santé, matériaux de construction, combustibles et production de revenus.
Evaluer les bénéfices induits de l'utilisation de la diversité biologique et de ses éléments est une démarche difficile. Il n'est pas possible de prétendre à une estimation exhaustive ni exacte des valeurs issues de la diversité biologique.
Les aspects les plus significatifs de la valorisation de la diversité biologique en Guinée sont d'ordre économique, écologique et culturelle.

1 - Les valeurs écologiques

Grâce au fonctionnement correcte des écosystèmes, survivent les processus de l'évolution et sont emmagasinés et recyclés les nutriments indispensables à la vie, par exemple le carbone, l'azote et l'oxygène.
La diversité biologique dans les écosystèmes, absorbe et décompose les polluants, tels les déchets organiques, les pesticides et les métaux lourds, les graisses et les huiles notamment grâce à des bactéries, des champignons.
Les zones boisées stabilisent les bassins versants en freinant l'érosion, la dégradation des sols et en facilitant la retenue et la pénétration de l'eau. Ces mêmes zones contribuent à l'amélioration de la qualité de l'air et jouent un rôle climatique régulateur avec une influence particulière sur la pluviométrie.

2 - Les valeurs économiques

2.1- La valorisation alimentaire 

Elle intéresse les ressources végétales et animales domestiques et sauvages.

Ressources végétales sauvages :
Les tubercules, les racines, les écorces, les fruits, les fleurs et les feuilles de certaines plantes sauvages rentrent dans la consommation alimentaire nationale .

Ressources végétales cultivées :
En Guinée les plantes cultivées sont à peu près les mêmes dans toutes les quatre régions naturelles. L'importance et la valeur socio - économique de telle culture par rapport à telle autre dépend des habitudes alimentaires, des conditions agro-climatiques particulières. A cela s'ajoute la valeur commerciale sur les marchés d'échange.
Parmi ces plantes cultivées nous retiendrons les plus importantes.
les céréales:(le riz, le maïs, le fonio, le sorgho, le mil,) ;
les plantes à tubercules (le manioc, la patate douce, l'igname, la pomme de terre, le taro) ;
les plantes fruitières ( le manguier, l'ananas, le bananier, l'oranger, le mandarinier, le citronnier) ;
les plantes légumières (la laitue, la tomate, l'oignon, le gombo);
les plantes d'exportations (le cotonnier le caféier, le cacaoyer, le théier);
les plantes oléifères ( le palmier à huile, le cocotier).

Ressources animales sauvages :
En Guinée beaucoup d'espèces animales sauvages sont utilisées dans l'alimentation. Ces animaux sont abattus ou capturés lors des chasses ou par des pièges. Presque tous les animaux de brousses sont chassés et consommés, y compris un bon nombre d'oiseaux.
La pêche et la chasse fournissent une part importante de protéines animales à la population

Ressources animales domestiques :
Les animaux domestiques occupent une place importante dans les cérémonies traditionnelles, rituelles, initiations, ou religieuses. Ils fournissent l'essentiel de la viande.
Les effectifs recensés du cheptel sont passés de 1 130 029 bovins en 1987 à 2 187 506 en 1995, avec un taux d'accroissement global de 94%. Celui des ovins, caprins et porcins se sont respectivement accrus de 77%, 94% et 148% sur la même période. Les effectifs de la volaille ont été officiellement estimés à 6 millions en 1987 et 7 millions en 1995. La production directe des différentes espèces animales est estimée à 33 599 tonnes de viandes, représentant 58% du besoin national. La production de lait est de 56 438 tonnes et celle des œufs est de 1 659 tonnes.
L'ensemble de ces productions génère, d'après les données de 1996, des recettes atteignant 206 478 000 FG contre 29 876 000 FG en 1989, soit un taux d'accroissement annuel de 31,80%.

2 2 - La valeur marchande du bois

Les données disponibles portant sur la production et la commercialisation du bois sur le territoire guinéen sont bien en deçà de la réalité, et même les informations existantes sont difficilement accessibles. Cependant le bois contribue de façon significative à l'amélioration de l'économie nationale.

2.3 - La valorisation énergétique 

L'usage du bois de feu et du charbon de bois représente plus de 90% de la consommation énergétique nationale. La source de l'énergie au foyer restera pour longtemps le bois. En plus, de nombreuses petites et moyennes entreprises utilisent le bois comme source d'énergie pour le fumage de poissons, la cuisson du pain, la fabrication de savon, la cuisson des briques en terre par exemple.

2.4 - La valeur médicinale :

Les végétaux et animaux sont largement utilisés en médecine traditionnelle en Guinée.
- Végétaux
Certaines plantes, des racines aux feuilles en passant par les écorces, le bois, le fruit les bourgeons et les fleurs ont des propriétés thérapeutiques très appréciables. On les utilise très souvent dans la fabrication des produits pharmaceutiques et dans les recettes de médecine traditionnelle.
Plus de 1200 espèces végétales sont traditionnellement utilisées pour le traitement des maladies les plus courantes.

- Animaux
Nombreuses sont les espèces animales ayant des vertus curatives en médecine traditionnelle à travers leurs organes, leurs déchets et/ou leurs produits (viande, peau, os, cornes, dents, griffes, poiles, viscères, graisses, lait, sang, excréments)

2 5 - La valeur ornementale

Il est difficile d'évaluer l'importance de l'exportation de ces plantes, on peut cependant signaler l'existence d'un marché local tenu par des petites entreprises d'aménagement des espaces verts.

2.6 - La valeur artisanale

La diversité biologique est largement utilisée par l'artisanat guinéen et procure des revenus substantiels à une importante couche de la population.
Végétaux et animaux servent à la production d'articles très divers de différents corps de métiers: mobilier, sculptures, cordonnerie, tissage, broderie, vannerie, tannerie, teinture, ustensiles, menuiserie etc.…

2.7 - La valeur éco-touristique

La diversité biologique de la Guinée de par la variété de ses habitats recèle des valeurs esthétiques, des beautés naturelles diverses et variées, particulièrement remarquables, constituées de parcs, de réserves, de forêts sacrées, d'aquarium naturel, d'espèces animales sacrées, de jardins , de montagnes, de falaises, de pics, de grottes, de chutes, de mares, de sources thermales, de cascades, de lacs, de plages, de paysages divers…dont les caractéristiques sont bien de fois un argument en faveur d'organisation d'un tourisme de contemplation qui a certainement beaucoup plus de valeur que la chasse, la pêche ou les revenus agricole à l'hectare.
Etant donné que le tourisme associe plusieurs intérêts, il permet de diversifier l'économie rurale grâce à la création de demandes supplémentaires de produits qui valorise les technologies traditionnelles et coutumières locales, il crée des emplois dans les divers secteurs qui lui sont auxiliaires. telles l'hôtellerie, la restauration, le transport, l'artisanat et les services de guides et stimule l'amélioration des infrastructures locales, favorise le brassage interculturel et encourage la population à participer à la protection, à l'utilisation durable et à la conservation des écosystèmes et de leur diversité biologique.

3 - Les valeurs culturelles 

Certaines cultures traditionnelles contribuent activement au maintien de la santé et de la diversité des écosystèmes dont elles sont tributaires. De nombreuses plantes et des animaux sont utilisés pour remplir des fonctions sociologiques, culturelles et religieuses.
En Guinée, la noix de cola est utilisée dans des fonctions sociales et dans des cérémonies culturelles d'ouverture des réunions ainsi que dans les cérémonies nuptiales.
En plus des plantes, certains animaux sont considérés comme sacrés.