CEIAN 2010

La Vague verte

 

Initiative mondiale pour planter des arbres

Année Internationale de la Biodiversité 2010

HTML Document II - La diversité biologique des écosystèmes

Cette page contient les information sur la diversité biologique des écosystèmes

Release date 15/03/2010
Contributor saidou doumbouya
Geographical coverage Guinée
Keywords Diversité, écosystemes

La Guinée recèle un patrimoine de diversité bioécologique unique en Afrique de l'Ouest notamment dans ses reliques de forêts denses humides qui constituent l'extrémité nord occidentale de la grande forêt tropicale guinéo-congolaise.
Les spécialistes en écologie considèrent par exemple que les forêts de Ziama et de Diécké en Guinée forestière, se situent respectivement au 4ème et au 7ème rang des 12 sites majeurs pour la conservation de la biodiversité en Afrique de l'Ouest.
La collecte documentaire sur la diversité biologique a permis d'inventorier 6 926 espèces de faune et de flore classées en 5 règnes et un non règne dont

- 3 263 Animalia représentés par: - 1 734 Invertébrés (14 spongiaires, 8 cnidaria ,11 vers plats, 23 nématodes, 163 mollusques), - 45 annélides, 65 arachnides, 184 crustacés, 1 177 insectes en 12 ordres, 7 chetognathes, - 20 échinodermes, 1 hémichordé et 16 chordés),
1 529 Vertèbrés repartis en : 35 chondrichthyes, 501 osteithyes, 76 amphibiens, 140 reptiles, 518 oiseaux et - 260 mammifères
- 3 062 Plantae représentés par: - 55 bryophytes (hépatique et mousse), 163 ptéridiphytes (20 lychopodiophyta et 143 autres espèces) ; 11 Gymnospermes (3 cycadaceae 8 pinaceae), 2 833 angiospermes ( 2 067 dicotylédones et 766 monocotylédones) ,
- 237 Protocaryotae (protozoaires, algues) et
- 167 Protoctista (bactéries, mycoplasmes et rickestties),
- 142 Eumycota : champignons (61 Basidiomycètes, 23 Ascomycètes, 15 Phycomycètes, 14 Zigomycètes et 11 autres) ; lichens : (18 espèces),
- Virus (non règne). 31 espèces
La monographie sur la diversité biologique a relevé:
- comme espèces endémiques: 69 plantes, 20 poissons osseux, 1 reptile, 1 amphibien, 1 mammifère et 1 insecte;
- comme espèces menacées: 41 plantes, 8 insectes, 93 poissons osseux, 7 requins 6 raies,
8 crustacés, 6 céphalopodes, 1 amphibien, 8 reptiles, 10 oiseaux et 47 mammifères;
- comme espèces vulnérables: 16 plantes, 9 amphibiens, 7 reptiles, 1 oiseau et 9 mammifères.

1 - LA DIVERSITÉ BIOLOGIQUE DES ÉCOSYSTÈMES TERRESTRES ET INSULAIRES


La flore et la faune guinéennes sont très riches et diversifiées en raison même de la multitude des sites écologiques répartis dans les quatre régions naturelles. On trouve en Guinée presque toute la gamme de biomes propres à la zone subtropicale.
3077 espèces végétales et 3273 espèces animales sont recensées et reparties dans les différents écosystèmes.

1.1. - Diversité floristique 

Les plantes inférieures : elles représentent un domaine encore mal exploré. La Monographie Nationale (1997) note l'existence de 86 Algues, 100 espèces de Bactéries, 124 espèces de Champignons, 18 espèces de Lichens et 31 espèces de virus. Aucune espèce endémique, ni d'espèces menacées n'ont été signalées.
Les végétaux supérieurs : ils constituent le groupe systématique le mieux connu. Ils comptent 11 Gymnospermes (3 Cycadeceae et 8 Pinaceae) et 2 833 Angiospermes (2 067 Dicotyledones et 766 Monocotyledones). Parmi les Angiospermes 6 familles sont abondamment représentées : Poaceae (264), Fabaceae (210), Rubiaceae (198), Cyperaceae (164), Compositae (135) Orchidaceae (110).
Le nombre des plantes endémiques de la Guinée s'élève à 88 espèces. La plupart de ces espèces se trouvent au Fouta Djallon et au Mont Nimba.

1.2. - Diversité faunistique 

La Monographie Nationale (1997), fait état de 3 273 espèces avec une nette prédominance des insectes (1 117 espèces). Viennent ensuite les amphibiens (76 espèces), les reptiles (140 espèces), les Oiseaux (518 espèces) et les Mammifères (260 espèces).
L'utilisation sans contrôle de beaucoup d'espèces, la pratique de certaines activités économiques industrielles et rurales causent des dommages considérables aux écosystèmes, augmentant sans cesse le nombre d'espèces en péril.

Les espèces animales endémiques recensées sont les suivantes :
- 1 (un) Reptile : Lacertidae: Lygosoma nimbaensis
- 1 (un) Mammifère : Rhinolophidae: Rhinilophus maclaudi
- 1 (un) Amphibien. : Bufonidae: Nectophrynoides occidentalis
- 1 (un) Insecte : Coccinenidae: Diomus guilavogui
Comme espèces rares et vulnérables ou menacées l'étude a relevé- 8 insectes, 1 amphibien, 8 reptiles, 10 oiseaux , 47 mammifères, comme espèces menacées ; - 9 amphibiens, 7 reptiles, 1 oiseau et 9 mammifères.
Malgré le grand nombre d'espèces recensées la présente étude n'a pu observer qu'une seule espèce endémique de l'ordre des Coléoptères, de la famille des Coccinenidae. : Diomus guilavogui
N.B. : Aucune littérature ne fait directement mention d'espèces végétales ou animales "extirpées" ou " éteintes". Cependant, de sources orales, on n'exclut pas l'existence non lointaine sur le territoire guinéen de la girafe (Girafa cameloperdalis),de Rhinocéros (Diceros hicornis), voire même de Zèbres.

2 - LA DIVERSITÉ BIOLOGIQUE DES ÉCOSYSTÈMES CÔTIERS ET MARINS

2.1 - la diversité floristique

La diversité floristique marine et côtière est riche et variée. Elle est essentiellement composée d'algues, et des angiospermes.
Les algues : on signale dans les eaux du plateau continental guinéen la présence d'environ 393 espèces d'algues phytoplanctoniques appartenant à 7 familles, parmi lesquelles prédominent les diatomés .
Les angiospermes : la mangrove forme un biotope très spécifique le long du littoral de la Guinée. Dans cette mangrove, le taxon le plus représenté est l'ordre des Rhizophoras communément appelées palétuviers , renfermant 4 familles et 7 espèces.

2.2 la diversité faunistique

les invertébrés : parmi les invertébrés on note la présence dans les écosystèmes côtiers et marins, des protozoaires, des spongiaires, des polychètes, chaetognathes, des échinodermes, des gastéropodes, des bivalves, des céphalopodes et des insectes.
Les mollusques : dans la zone côtière et marine vivent certaines espèces de mollusques gastéropodes et de bivalve.
Les crustacés : sur le substrat vaseux dans la mangrove, on rencontre de nombreux crabes notamment différentes espèces de balanes, des pagures et des Clibanarius. Environ 200 espèces de crustacés sont identifiées dans la Zone Economique Exclusive de la Guinée.
Le zooplancton joue un rôle primordial dans la production et la distribution des substances organiques et sert de source de nourriture aux animaux pélagiques.
Les insectes : il existe une gamme variée d'insectes dans la mangrove parmi lesquels ceux des familles des Culicidae et Muscidae.
Les vertébrés : les principaux vertébrés sont les poissons, les reptiles, les oiseaux et les mammifères

3 - LA DIVERSITE BIOLOGIQUE DES ECOSYSTEMES DES EAUX DOUCES

3.1 La diversité floristique

Les écosystèmes lentiques et lotiques de Guinée sont peuplés d'une flore riche et variée. Cette flore est composée de Plantes inférieures et de plantes supérieures
En Basse Guinée, la plupart des zones humides, sont peuplées d'une flore variée des macrophytes aquatiques dominée par les Nymphéacées, les Cypéracées, et quelques graminées en eaux calmes.
- Les eaux courantes sont peuplées par une grande variété d'autres plantes aquatiques telles que (Vallisneria, Potamogeton, Elodea, Marantacées, Cypéracées, Graminées), ainsi que par des algues filamenteuses (ancrées aux rochers ).
- Les rives sont généralement boisées de palmiers à huile ou d'herbacées.
- Les zones estuariennes essentiellement saumâtres, extrêmement riches en matières organiques constituent un refuge, une zone de fraie et de croissance pour de nombreux crustacés, mollusques et poissons
En moyenne Guinée, la végétation présente à peu près les mêmes associations aquatiques, sauf sur le plateau où les plantes aquatiques sont dominées principalement par les Marantacées et Cypéracées.
Les cours d'eau sont souvent bordés par une forêt galerie à dominance de Pandanus. Les principales espèces de graminées riveraines sont l'Hyparrhennia, l'Andropogon et le Pennisetum.
En Haute Guinée, les associations végétales aquatiques et semi-aquatiques sont dominées par les graminées sur les berges, en zone inondable ainsi que dans les mares où dominent les Nymphéacées.
Les berges sont souvent sans arbres mais couvertes de graminées, de buissons, de Mimosa et parfois des roseaux.
Le Tinkisso en exception présente encore des berges avec une forêt-galerie dense.
En Guinée Forestière, les berges des cours d'eau sont généralement densément boisées et ombragées, n'ayant de ce fait que peu de plantes aquatiques. Les bas-fonds marécageux ont une végétation à dominance d'espèces arbustives et des Cypéracées. Le palmier à huile domine nettement dans les zones habitées.
Dans la zone de transition entre la Guinée Forestière et la Haute Guinée, Il est signalé la pauvreté généralisée de cette région en plantes flottantes.

3.2 - la diversité faunistique

Les protozoaires d'eaux douces sont mal connus en Guinée.
Les Mollusques gastéropodes sont représentés par deux familles dans le Niger qui sont :
Les Mollusques bivalves sont très abondants dans le bassin du Konkouré. En plus, il existe deux espèces d'huître dans l'estuaire.
Les Arachnides : les quelques représentants sont rencontrés dans les berges des cours d'eau, des mares, des étangs et des plaines d'inondation dans le bassin du Niger.
Les Crustacés : ils sont représentés par 15 espèces reparties entre 7 familles.
Les insectes : des 1 177 espèces connues en Guinée, 53 espèces ont été identifiées sur le Cavally, au Mont Nimba, comme insectes vivants en eau douce.
Les amphibiens, 76 espèces sont recensées en Guinée dont 5 espèces sont rencontrées sur les écosystèmes lotiques et lentiques 3 Bufonidae et 2 Ranidae.
Seule l'espèce Nectophrinoides occidentalis est endémique des Monts Nimba.
Les poissons, on a dénombré jusqu'à présent
- 135 espèces dans les bassins fluviaux de la Basse Guinée.
- 132 espèces de poissons, dans le bassin du Niger et ses affluents, en Haute Guinée
- 112 espèces dans les bassins de fluviaux de la Moyenne Guinée
93 espèces dans les bassins fluviaux de la Guinée Forestière
Les Reptiles : ils sont représentés dans les eaux douces par les lézards, les tortues, les serpents, les varans et les crocodiles.
Dans les eaux douces de Guinée on rencontre de nombreuses familles d'oiseaux En Basse Guinée, on dénombre cinq sites propices pour les espèces d'oiseaux migratrices : Rio-pongo, Rio kapatchez, Konkouré et Tristao. Ces sites ont été inscrites sur la liste des zones humides d'importance internationale depuis 8 décembre 1992.
Les mammifères sont plus ou moins abondants dans l'eau, fréquentent le voisinage des cours d'eau, des mares, des marais, et des plaines inondables. Parmi les 260 espèces signalées en Guinée, les Hippopotamidae et les Trichechidae, sont celles rencontrées dans les bassins du Niger supérieur et du Kogon.