CEIAN 2010

La Vague verte

 

Initiative mondiale pour planter des arbres

Année Internationale de la Biodiversité 2010

HTML Document Avant-propos

Release date 15/03/2010
Contributor saidou doumbouya
Geographical coverage Guinée
Keywords Biodiversité

La protection des ressources naturelles et la conservation de la diversité biologique constituent des centres d'intérêt pour le Plan National d'Action pour l'Environnement que la Guinée a adopté en Septembre 1994.
En effet la Guinée a participé activement à toutes les phases d'élaboration et de négociation de la Convention sur la diversité biologique, avant de la signer en 1992 et de la ratifier en 1993.
Ainsi, la Guinée, résolument engagée pour la mise en œuvre de cette Convention dont elle est Partie contractante, a bénéficié d'un financement du Fonds pour l'Environnement Mondial (FEM), pour la préparation de la Stratégie Nationale et les plans d'action pour la conservation et l'utilisation durable de la diversité biologique et le partage équitable des bénéfices de l'exploitation des ressources biologiques.

Pour l'élaboration de la Stratégie et des plans d'action, le Ministère de l'environnement est appuyé par un organe consultatif dénommé " Unité Nationale pour la diversité biologique (UNBio) ", qui est une commission nationale multisectorielle et multidisciplinaire constituée de représentants désignés par les parties publiques et privées, les ONG et les bailleurs de fonds, œuvrant dans les domaines de la conservation et de l 'utilisation de la diversité biologique.

La préparation de la stratégie et des plans d'action a commencé par l'élaboration de la Monographie documentaire nationale sur la diversité biologique.

Cette étape a été suivie d'un recueil d'informations sur :

  • la situation et les tendances des espèces, des ressources génétiques, des habitats et des paysages ;
  • les mécanismes de conservation et d'exploitation existants;
  • les coûts et avantages monétaires et non monétaires;
  • le degré de l'engagement public et politique,
  • le niveau et la qualité des bases de données,
  • la capacité humaine et institutionnelle actuelle.

Le recueil d'informations a été réalisé par :
- 9 experts nationaux qui ont préparé des rapports sur la diversité biologique et l'analyse des systèmes
d'exploitation de ses ressources dans les différents écosystèmes guinéens.
- 4 experts régionaux qui ont produit des rapports sur l'état de la diversité biologique de chacune des quatre
régions naturelles

L'analyse de données et informations a abouti à la proposition d'une vision de la stratégie nationale de la Guinée en matière de diversité biologique pour l'horizon 2015, pour une conservation, une utilisation durable et un partage équitable de bénéfices de l'exploitation, pour le bonheur des générations présentes et futures.
Des ateliers organisés à Conakry et dans les quatre grandes régions naturelles du pays, regroupant pour chaque thème une cinquantaine de cadres ont permis de discuter et amender chacun des rapports d'expertise.

Les différents rapports d'expertise ont été analysés et synthétisés pour produire un rapport assorti d'une vision de buts et d'objectifs. Ce rapport a été soumis au premier atelier national tenu à Labé qui a fait après adoption du rapport les recommandations ci-après:

1 - De la conservation des écosystèmes terrestres et aquatiques et leur diversité biologique
Créer et développer un réseau d'aires protégées représentatif de la diversité des écosystèmes terrestres et aquatiques et de leur diversité biologique ;
Encourager les intervenants à participer activement à la conservation et à l'utilisation durable de la diversité biologique en dehors des aires protégées ;
Renforcer les capacités humaines et matérielles des institutions impliquées dans la conservation et l'utilisation de la diversité biologique ;
Renforcer la coopération sous-régionale, régionale et internationale pour la conservation et la mise en valeur des écosystèmes et de leur diversité biologique.

2 - De l'accès aux ressources et du partage équitable des revenus de leur exploitation
Combler le vide juridique concernant l'accès aux ressources biologiques et le partage équitable des revenus de leur exploitation ;
Préciser les responsabilités des structures de gestion de la diversité biologique quant à l'accès aux ressources et au partage équitable des revenus de leur exploitation ;
Réglementer les conditions d'importation ou d'exportation des ressources biologiques, notamment celles génétiquement modifiées

3 - De la valorisation des écosystèmes et de leur diversité biologique
Effectuer des recherches pluridisciplinaires et multisectorielles pour une meilleure connaissance du potentiel des ressources biologiques des différents écosystèmes ;
Informer, sensibiliser tous les partenaires sur l'état actuel de la dégradation des écosystèmes et les graves conséquences qui en découlent ;
Identifier et promouvoir toutes les utilisations durables possibles des écosystèmes et de leur diversité biologique en vue de satisfaire les besoins des générations présentes.

4- Du renforcement du cadre institutionnel et légal
Réviser et harmoniser les textes juridiques existants en concertation avec tous les partenaires impliqués dans la gestion durable des écosystèmes et de la diversité biologique
Développer un système d'information, d'éducation et de communication des intervenants concernant l'utilisation des écosystèmes et de leur diversité biologique ;
Qualifier les structures et les ressources humaines

Ce rapport amendé a servi de guide pour la formulation de la Stratégie Nationale et des Plans d'action pour la conservation de la diversité biologique et l'utilisation durable de ses ressources consignés dans le présent document.

Maadjou BAH
Coordonnateur National