CEIAN 2010

La Vague verte

 

Initiative mondiale pour planter des arbres

Année Internationale de la Biodiversité 2010

HTML Document Introduction

Introduction sur la première partie

Release date 26/03/2010
Contributor saidou doumbouya
Geographical coverage Guinea
Keywords CBD, besoin, information, renforcement de capacité

La taxonomie est à la base de notre connaissance de la diversité biologique. C’est une discipline biologique qui a pour objectif de nommer les formes de vie et de les classer suivant un ordre phylogénétique. La taxonomie ou systématique s’intéresse aussi bien à l’histoire qu’à l’évolution des espèces, mais elle aborde également la diversité des différentes formes de vie ainsi que leurs répartitions dans l’espace. Elle fournit les connaissances indispensables pour l’identification des espèces.

La taxonomie est le fondement même de notre compréhension des êtres vivants et de la manière dont ceux-ci sont inter-reliés. Elle s’appuie sur des connaissances morphologiques, physiologiques, génétiques, etc.. pour nommer les espèces.

Dans ce domaine, les processus d’établissement de la monographie et d’élaboration de la stratégie nationale étoffée par un plan d’action, ont mis en relief un certain nombre de faiblesses aussi bien au niveau des ressources humaines et matérielles qu’à celui des infrastructures. Ces insuffisances constituent des handicaps sérieux à la connaissance, à la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité.

La Guinée envisage de combler les lacunes en connaissance qu'elle a des éléments constitutifs de sa diversité biologique et créer une base de données des groupes systématiques animaux et végétaux. A cet effet elle envisage d'identifier les besoins en renforcement des capacités humaines et institutionnelles en taxonomie pour corriger les carences et renforcer les conditions de réussite de la mise en œuvre de la stratégie nationale et du plan d’action dans le cadre de la convention sur la diversité biologique,

Les objectifs visés par la présente étude sont  les suivants:

  • identifier les besoins d’information prioritaires pour effectuer un inventaire écologique et la taxonomie des espèces ;

  • évaluer les besoins en renforcement de capacités des infrastructures nationales en matière de taxonomie ;

  • mettre tous les partenaires concernés à contribution pour identifier les besoins en ressources humaines et institutionnelles pour le renforcement des capacités en taxonomie ;

  • identifier les personnes ressources pouvant assurer la formation aux méthodes d’inventaires taxonomiques ;

  • identifier les besoins pour mettre en place un réseau de groupes multidisciplinaires pour la collecte de données basées sur l’approche écosystème ;

  • élaborer une stratégie et un plan national participatifs de renforcement des capacités humaines et des institutions pour les inventaires taxonomiques ;